Australie Côte-Est : Rainbow Beach & Fraser Island

Australie Côte-Est : Rainbow Beach & Fraser Island

3ème étape de notre périple sur la côte Est de l’Australie, nous nous rendons à Rainbow Beach et Fraser Island.

Rainbow Beach

Rainbow Beach a été nommée ainsi car le sable des dunes est coloré de différentes couleurs, rappelant un arc-en-ciel lorsqu’on regarde la plage depuis la mer. Cette petite ville est l’un des point de départ pour Fraser Island avec Hervey Bay. Il n’y a pas grand chose à faire si ce n’est se promener sur la plage, pour admirer – du bas – les « falaises » de sable, ou alors aller se promener sur la dune (« sandblow ») de Carlo et voir – depuis le haut – les fameuses falaises. Nous somes allés sur la dune, c’est une promenade très sympa avec des paysages magnifiques, surtout sous les rayons de soleil (entre deux averses ;) ).

Fraser Island

Il n’y a pas de pont qui relie l’île au continent. Il faut donc prendre un ferry depuis Rainbow Beach ou Harvey Bay. Seuls les véhicules 4×4 y sont autorisés. Et pour pouvoir conduire, il faut posséder un permis, disponible auprès de Queensland Parks and Wildlife Service (QPWS). Autre particularité non négligeable : il n’y a pas de route goudronnée sur l’île. C’est sur la plage qu’il faut rouler ^^.

Fraser Island (en français L’île Fraser) est la plus grande île de sable du monde avec une superficie de 1 840 km2, une longueur de 123 kilomètres, une largeur d’environ 25 kilomètres et un point culminant atteignant 260 mètres d’altitude. Le sable s’est accumulé le long de cette portion de la côte du Queensland pendant quelques 750 000 ans, en partie parce que le soubassement volcanique constitue une sorte de barrage naturel pour les sédiments charriés vers le littoral oriental par un puissant courant. L’île a été inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1921 ainsi qu’au titre de réserve de biosphère en 1977 sous le nom de Great Sandy. (Source : Wikipedia)

La faune et la flore

Fraser Island possède un écosystème unique et fragile. Une grande partie de l’île est recouverte d’herbe, de buissons, d’eucalyptus et d’acacias. Des palmiers en grand nombre, d’immenses fougères préhistoriques, des kauris (conifères typiques du Queensland) et des satinays (arbres au bois très dur et très imperméable) forment la particularité de cette île où la forêt tropicale pousse même sur le sable !

Les paysages sont essentiellement constitués de forêts humides, de dunes de sable (sandblows) et de lacs. L’île compte également de nombreuses sources d’eau. En fait, elle agit comme une « éponge » : elle emmagasine l’eau de pluie qui va alimenter la forêt, les lacs, et ensuite se déverser dans l’océan.

De nombreux dingos sont présents ici, parmi les derniers de race pure d’Australie. C’est par ailleurs une île avec une population de dingos de race pure (une des dernières d’Australie). C’est pourquoi, les chiens ne sont pas admis sur l’île. Nous avons vu un jeune au bord du chemin, il ne portait pas encore de tag d’identification.

Il est normalement également possible d’apercevoir des baleines, mais uniquement entre juillet et fin octobre, dommage pour nous, nous sommes trop tard !

Et enfin, très important…les eaux autour de Fraser Island sont infestées de requins relativement agressifs (requins tigres et autres). Il est donc interdit de nager dans la mer… ;) Tout comme il vaut mieux rester sur les chemins marqués car certaines espèces d’araignées présentes sur lîle peuvent être mortelles… Sympa tout ça non ? :)

Se déplacer sur l’île

Comme l’île est très sauvage (pas de routes, sauf dans le seul « resort » de l’île), tout se fait en 4×4. Plusieurs possibilités existe pour la visiter. La première est de louer un 4×4 pour pouvoir rouler dans le sable. Mais au delà de la location, il faut un permis de circuler comme c’est un parc national et le ferry aller-retour. Pour une journée, ce n’est clairement pas l’option la plus économique. Il est également possible de faire une excursion en bus 4×4, ce qui est plus tranquillisant vu que l’on se laisse porter (c’est ce qu’on a choisi). Enfin il est possible de joindre un groupe de 4×4 avec un « guide », mais nous n’avons pas trop pris d’information sur cette option, qui semble plus destinée à passer plusieurs jours sur l’île.

A voir / à faire sur l’île

Pas de pluie durant cette journée, malgré un ciel menaçant, mais le vent était bien au rendez-vous :) Ce qui a rendu la mer magnifique et en même temps effrayante !

La marche à pied, les immenses dunes, les beaux points de vue et la baignade constituent les principales activités sur cette île. On peut également voir :

  • Le lac McKenzie, avec son eau cristalline et son sable d’une rare qualité qui en font un vrai petit paradis
  • L’épave du S.S. Maheno, qui s’est échoué en 1956 suite à un cyclone hivernal…il ‘en reste plus grand chose aujourd’hui
  • « Central Station », le premier village sur l’île !
  • La « Rainforest »
  • Les « pinnacles », de spectaculaires dunes de sable rouge qui s’étendent sur 18 km

Au delà de ces magnifiques points d’intérêts, rouler avec notre bus sur le sable mouillé et juste à coté de la mer déchaînée était une expérience incroyable en elle-même, magnifique, insolite, juste inoubliable !  La conduite semble toutefois assez technique, puisqu’il faut faire attention aux vagues, aux « drop-off » (des cassures dans le sable), voir tout simplement aux bosses (heureusement qu’il y avait des ceintures dans le bus !). En repartant de l’île, on a vu une caravane qui s’était retournée et qui se faisait remorquer…

 

4 réactions au sujet de « Australie Côte-Est : Rainbow Beach & Fraser Island »

  1. Coucou les amoureux,

    Passez-vous par Brisbane? Quand?
    J’ai une cousine là-bas qui se fera un plaisir de vous accueillir.
    Bisous
    Clo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :