Trinidad et ses environs

Trinidad et ses environs

Trinidad est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988 et on comprend pourquoi dès que l’on y arrive. C’est une ville aux ruelles pavées, aux maisons multicolores, et aux bâtiments relevant d’un « style vernaculaire » (qui est propre à une région et à une époque données) façonnée par l’industrie du sucre qui prospérait dans la ville ainsi que dans la vallée voisine « de los Ingenios » (la vallée des sucreries) entre la fin du 18e siècle et la fin du 19e. La ville a préservé son caractère authentique et tranquille, et les paysages avoisinantes sont magnifiques.

Cette partie du voyage a été effectuée en mai 2018

Une arrivée depuis Viñales compliquée…

Pour faire la route entre Viñales et Trinidad, nous avons opté pour un taxi collectivo. C’est notre casa qui s’est occupée de le réserver. Enfin ça, c’était la théorie.

Le matin même, c’est une mini camionnette qui vient nous récupérer. Et visiblement, nous ne sommes pas les seuls passagers à être dans le même cas. Nous interpellons notre chauffeur pour lui indiquer que ce n’est pas ce que nous avions « réservé » et en moins de 2 seconde, celui-ci s’énerve et nous dit que c’est ça ou rien…

Nous prenons donc la route. Mais au bout d’une heure environ, la camionnette s’arrête sur une aire de stationnement, avec d’autres camionnettes pour nous mettre dans un bus ! Pas vraiment la prestation que nous attendions…

Trinidad, la superbe

Se balader à pied dans Trinidad est clairement la meilleure façon de s’imprégner de l’ambiance de la ville. Le temps semble s’être arrêté ici et ça fait du bien. Chaque soir, les rues s’animent autour de la casa de la Musica, point de ralliement des touristes et des cubains pour s’endiabler aux sons de la musique cubaine.

La Plaza Mayor est au cœur de la ville. Elle est entourée de bâtiments coloniaux somptueux et a un petit square très mignon où se retrouvent les cubains à l’ombre des arbres. C’est là aussi qu’il y a un point Wifi et donc beaucoup de gens sur leurs smartphones !

Beaucoup d’autres bâtiments sont à voir, tels que des musées et des églises. Une chose est sûre ici, on a découvert une vie cubaine tournée principalement vers l’extérieur. Les enfants jouent dehors, les habitants discutent ou se posent devant chez eux, les femmes regardent les touristes passer derrière leurs fenêtres.

Une découverte culinaire…

La boisson locale incontournable à Trinidad est le Canchanchara ! Servi traditionnellement dans une tasse en terre cuite, ce délicieux cocktail se prépare à partir de jus de citron vert, de sirop de miel et de rhum blanc. Ça change des mojitos :) (sur la photo à gauche)

Visite de la Vallée Los Ingenios

Située à 8 km à l’Est de Trinidad, la Vallée de los Ingenios ou « vallée des sucreries »  ou encore vallée de San Luis, est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO (en tant que témoignage remarquable du développement de l’industrie sucrière). Comme son nom l’indique, elle est le témoin de l’apogée de la culture du sucre, et de ses 11000 esclaves qui y travaillaient.

Au 18ème siècle on dénombrait une cinquantaine de sucreries ici. La plupart des sites classés sont aujourd’hui à l’état de ruine mais certains ont pu être préservés.

Nous avons décidé de faire cette visite de la vallée en prenant un train à vapeur par nous même depuis la gare de Trinidad. La balade dure environ 4h avec 2 arrêts à La Torre Manaca et à l’hacienda Guachinango.

La Torre Manaca à Iznaga, symbole de la vallée, est une tour de 44m de hauteur et de sept étages, construite en 1816. Elle servait à la surveillance des esclaves dans les champs de canne et on sonnait la cloche qui se trouvait devant la maison pour les rassembler. Julien décide de monter en haut pour avoir un superbe panorama sur le massif de l’Escambray et faire quelques photos tandis que Elise l’attend en bas, parmi les vendeurs de dentelles.

Au pied de la tour, demeure une ancienne hacienda transformée en restaurant et animée par des artisans qui proposent de belles nappes et vêtements faits à la main.

Puis le train continue vers Feneta, un musée que nous n’avons pas voulu visiter. Nous avons donc exploré les alentours du village en attendant le train de retour.

Il est également possible de passer par l’agence Cubatur (du gouvernement) pour une excursion en minibus dans la vallée avec un guide parlant Anglais/espagnol. Au programme de l’excursion, vue de la vallée depuis le mirador, Iznaga Hacienda de la Familia, l’haciendas de San Isidro Guáimaro, l’hacienda Iznaga Manaca. Et pour terminer, visite de l’atelier de poterie de Trinidad.

Farniente et plages paradisiaques

Pause détente à Ancon Beach

Nous décidons pour la dernière après-midi de faire une pause farniente sur la belle plage de Playa Ancon, à 15km de Trinidad. Sable blanc, cocktails disponibles dans une pagode à côté, eau chaude, au top ! Seul petit bémol, les puces de sable qui peuvent être assez intrusives, mais elles se lassent vite ;)

Départ vers Cayo Coco

Cette petite découverte de la mer des caraïbes nous a grandement donné envie d’aller découvrir la côte nord de l’île, réputée pour ses plages paradisiaques. Nous souhaitions découvrir une des fameuses « cayo », ces îles du nord de Cuba, mais avons rapidement compris que cela passerait par un « resort » destiné au tourisme de masse. Cependant l’idée de se reposer au bord de la plage, un cocktail à la main, l’a emporté. Pour la suite de l’histoire, rendez-vous à Cayo Coco !

Une réaction au sujet de « Trinidad et ses environs »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut de page