Australie côte-Ouest : le Ningaloo Reef

Australie côte-Ouest : le Ningaloo Reef

Le Ningaloo Reef un récif de corail de 260 kilomètres de long, « petite sœur » de la Grande Barrière de Corail. Protégé au sein du Ningaloo Marine Park et figurant au patrimoine mondial de l’Unesco, ce récif se trouve à « mi-chemin » de la côte Ouest de l’Australie.

Ce récif dit « frangeant » rassemble plages de rêves, eaux cristallines et une biodiversité incroyable, le tout avec l’avantage d’être moins connu, plus sauvage (et plus difficile d’accès) que la grande barrière de corail.

Lors de la saison migratoire, on peut y observer des raies manta, des dugongs, des baleines à bosse et des requin-baleine ! Nulle part ces impressionnantes créatures se rassemblent en si grand nombre qu’ici…

Bon, nous n’étions pas là lors de la saison migratoire (évidemment), donc nous n’avons pas pu voir cette incroyable biodiversité… Mais les coraux, les poissons tropicaux et une tortue ont bien voulu jouer le jeu et être là pour nous :) Le bon coté de ne pas être en saison, c’est que le parc était d’un calme légendaire et très peu visité ! Et ça, on aime :)

Coral Bay

Coral Bay est un minuscule village balnéaire qui marque le début du récif de Ningaloo, juste au Nord du Tropique du Capricorne.

Ce « village camping » (il y a des campings partout, et chers) se limite à une rue unique et à une immense plage de sable blanc à l’eau transparente et turquoise. Le vent souffle énormément mais la plage est très belle, la mer est relativement calme et les fonds marins emplis de coraux !

Un endroit parfait pour se reposer et prendre le temps, mais les campings assez chers nous ont poussé à continuer notre périple vers Exmouth et le Cape Range National Park.

Carnavon et la route des termitières géantes

En chemin nous sommes passés par Carnavon et sa « one mile jetty », qui est malheureusement fermée car en mauvaise état. Nous avons toutefois pris des clichés « volés » :)

Il y a également l’immanquable « OTC Dish » à l’entrée de la ville, une énorme antenne de télécommunication installée en 1966 par la NASA pour suivre les missions spatiales Gemini et Apollo. La station a ensuite permis de suivre la comète de Halley, avant de fermer ses portes en 1987. C’est très impressionnant à voir !

Sur la route vers Exmouth, nous croisons des termitières géantes… partout ! On se croirait à Bagan (en Birmanie) presque :)

Exmouth et le Cape Range National Park

Exmouth est une ville bizarre, très touristique de par sa position géographique mais sans aucun charme. Les gens n’y sont d’ailleurs pas plus accueillants que ça… Elle semble aussi stratégique pour l’armée, avec de nombreuses installations, dont une station radio à basse fréquence. C’est surtout pour son parc national de Cape Range, qui longe la barrière de corail, que l’on vient ici.

Avant de s’aventurer dans cette réserve, il faut penser à faire le plein d’essence, d’eau et de nourriture car il n’y a absolument aucune infrastructure dans tout le parc. Durant la haute saison, le parc est pris d’assaut, les voitures sont à la queue leu-leu, et les places de camping (sans douche ni toilettes mais payantes quand même) sont chères. Notamment la célèbre Turquoise Bay est parait-il noire de monde ! Pour nous, en décembre, finger in the nose ! Pas un chat ! Il est même difficile d’imaginer le monde ici en pleine saison.

Durant ces 2 jours, nous avons donc parcouru ce parc gigantesque de long en large, sommes allés de plages en plages et avons fait surtout du snorkeling. L’eau était tellement bonne que même Elise s’y est mise ! Au top ! :)

Il faut toutefois souligner que le parc en lui même est plutôt désertique donc sans trop d’intérêt, mais ses plages sont dingues…

Lakeside

Plusieurs amateurs de snorkeling nous ont parlé de cette plage pour voir des requins et des tortues. Nous avons donc décidé d’un faire un petit saut et nous avons effectivement vu une tortue mais pas de requin :(

Jurabi Turtle Centre et Mauritius Beach

En cette période de l’année, il est possible de voir des tortues venir vers la plage pour pondre. Nous avons donc passé une soirée à nous geler les miches – euuh pardon à observer la mer ;) dans la nuit pour voir les tortues. Nous en avons vu deux au bord (nous pensions qu’il s’agissait d’une seule tortue mais en zoomant la photo nous nous sommes aperçus qu’elles étaient deux…), et une autre qui est venue sur le bord de l’eau (on retenait notre souffle ! !) mais qui est repartie aussitôt :( Dommage pour nous, une nouvelle fois nous avons raté cet événement magique, alors qu’on peut voir sur la plage de nombreuses traces de pontes.

Turquoise Bay

Une plage magnifique, turquoise comme son nom l’indique. Il est possible d’y faire du snorkeling en se laissant trainer par le courant (« drift »), plutôt tranquille ! Il faut cependant faire bien attention à ne pas se faire emmener au delà de la pointe qui ferme la plage, car ici les courants partent vers le large, et il n’y a pas de secours…

Oysters Stacks et South Mandu

C’est sur ces deux spots que nous avons vu le plus de coraux rouges, bleus, verts, jaunes, une grande première pour nous ! Le site de « Oyster stack » tient son nom de 4 ou 5 grandes formations recouvertes d’huitres (et bien tranchantes !). Ces deux sites nécessitent que la mer soit haute afin qu’il y ait suffisamment de fond pour ne pas abimer les coraux ou se faire mal.

Sandy Bay

Notre plage préférée… L’eau y est tellement turquoise (plus qu’à la Turquoise Bay), qu’au loin, elle se créé un halo turquoise dans le ciel ! Si si c’est vrai !

Yardie Creek Gorge

Les seules gorges du parc que nous ayons vu. Une balade de 2 kilomètres au dessus des gorges abruptes où la vue est très belle. Il y a aussi beaucoup de faune (notamment des « rock wallabies ») mais il faut venir au lever du soleil pour avoir une chance de les voir… Il est aussi possible de nager dans les gorges en les remontant, en partant de la mer !

Sous la mer…

Nous avons rassemblé ici toutes les photos sous-marines prises aux divers spots ! Du coup les endroits sont un peu mixés. Ce fut la dernière série de photos prises avec notre valeureuse « gopro » chinoise achetée à pas cher avant le départ… Comme vous pourrez peut-être le voir sur les photos, la lentille est griffée ce qui donne une zone de flou. On a réussi à récupérer les couleurs à l’édition des photos, qui sinon étaient toutes bleues et fades… Pas facile la photo sous-marine !

De la mer au désert

C’est avec un peu de nostalgie que nous quittons ces paysages magnifiques après deux jours passés ici. Nous laissons la mer et reprenons la route vers le désert et les terres rouges pour le Parc National de Karijini, à 650 km vers l’Est, soit 7 à 8 heures de route !

4 réactions au sujet de « Australie côte-Ouest : le Ningaloo Reef »

  1. La couleur de l’eau à Sandy Bay est dingue!! Si on fait la côté ouest un jour, on passera d’office par-là:o)! Et vous commencez à être bien bronzés aussi :o)!

  2. Salut! Je prevois un voyage a Ningaloo Reef et j’ai decouvert votre blog. On compte y aller pendant les vacances de fin d´annee (entre noel et le jour de l´an) et je me demandais au niveau des temperatures s’il faisait vraiment trop chaud a cette periode ou si ça allait. J’ai aussi entendu dire qu’il pouvait y avoir des cyclones a Karijini a cette periode (un detour qu’on envisageait eventuellement). Comment ça s’est passé pour vous? Merci!

    1. Hello ! De mémoire, c’est surtout au parc de Karijini qu’il a vraiment fait très chaud… La température est montée jusqu’à 42° ! Du coup beaucoup de panneaux mettent en garde les randonneurs contre la chaleur, je pense qu’il ne faut pas prendre ça à la légère. Nous avons écrit un article sur cette partie du périple (http://onauraitdu.com/2018/01/05/australie-cote-ouest-le-karijini-national-park/). Concernant les cyclones dans cette zone, on n’a pas d’info sur le sujet. Pas de problèmes de ce type nous concernant. Bon voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :