Australie côte-Ouest : Shark Bay

Australie côte-Ouest : Shark Bay

Contrairement à ce que peut laisser penser son nom, Shark Bay est surtout réputée pour son lieu d’interaction avec les dauphins à Monkey Mia. Cela dit, des requins, on peut en voir à Eagle bluff, mais on peut également découvrir plein d’autres choses à Shark Bay : des stromatolites à Hamelin Pool, une plage uniquement constituée de coquillages à Shell Beach, et un magnifique petit lagon à coté de Denham ! C’est donc un immanquable de la côte Ouest australienne selon nous ! C’est aussi le point le plus à l’Ouest de l’Australie.

Autrefois appelée baie des Chiens-Marins en français, la baie Shark (en anglais Shark Bay, littéralement la baie des Requins) est un golfe de l’Océan Indien formé par le centre de la côte Ouest de l’Australie Occidentale. Elle est située à environ plus de 250 km de Kalbarri, dans la région de Gascoyne, en un point qui est le plus à l’ouest de l’Australie.

Hamelin Pool

Cette plage magnifique à l’eau turquoise abrite des roches calcaires ou structures marines biogéniques et organiques. Cet endroit est l’un des rares au monde a avoir des stromatolites (similaires aux Thrombolites du lac Thétis) en développement actif. Interdiction de se baigner bien-sur !

Il existe par ailleurs juste à coté de cette « pool » une ancienne station de télégraphe, bâtie en 1884 sur la ligne « Perth – Roebourne ». Les vieux bâtiments ont été conservés, avec une atmosphère de « far west » ;)

Enfin, derrière la colline, on trouve une vieille carrière de coquina, de la pierre agglomérée de coquillages…

Shell Beach

Cette plage est entièrement constituée de coquillages ! Elle est le résultat d’un « mix » assez improbable : une langue de sable peu profonde au large de la baie, ainsi que les faibles précipitations locales créent un environnement hyper salin, dans lequel peu d’organismes peuvent évoluer, si ce n’est une coque spécifique (Fragum erugatum) qui survit grâce à une relation symbiotique avec une algue unicellulaire, la zooxanthelle ! C’est ainsi que s’est formée cette plage de coquillages morts… Fascinant n’est-ce pas ? ;)

La salinité est également plus importante que dans l’océan, ce qui fait que l’on flotte mieux dans l’eau. Elise a trempé les pieds, mais on n’a pas sorti le maillot !

Eagle Bluff

Ce point de vue permet d’admirer Shark Bay et Eagle Island. Shark Bay est une large baie peu profonde créé par les herbiers marins (« seagrass ») qui « fixent » le sable et contribuent à la création de la baie. Une passerelle a été construite afin d’observer en contre-bas la faune marine, telle que les dauphins, les tortues, les raies, ou encore… les requins ! Interdiction de se baigner ici aussi…

Après de longues minutes d’attente, nous avons finalement pu voir au loin une immense raie, et plus près 3 tortues et 8 requins !

Denham et son little lagoon

Nous avons élu domicile dans un camping avant Monkey Mia, le site même ayant son camping fermé pour restauration. Denham est une toute petite ville traversée par une seule rue, donc très paisible, où il fait bon de se reposer, se baigner et tout simplement profiter.

Un peu plus loin, sur la route de Monkey Mia, se trouve Little Lagoon. Un lagoon d’une eau turquoise, calme et parfaite pour piquer une tête ;)

Les dauphins de Monkey Mia

Au petit matin, à partir de 7h45, il est possible de venir sur la plage du Monkey Mia Resort (moyennant 12$ par personne tout de même) pour voir les Rangers nourrir les dauphins qui viennent là sur cette plage depuis 60 ans. Au début nourris par les pécheurs, les dauphins se sont finalement habitués à la présence de l’homme, « oubliant » presque de chasser car trop nourris par l’homme… Du coup les rangers ont pris le relais afin de protéger les dauphins. Aujourd’hui les dauphins sont suivis et la nourriture qui leur est donné est très encadrée. L’échange, très encadré, n’a plus grand chose de sauvage… C’est tout de même super impressionnant de pouvoir approcher d’aussi près ces magnifiques créatures !

Quand nous sommes arrivés sur la plage à 7h30, deux dauphins attendaient déjà. Quelle joie de pouvoir en voir en vrai même s’ils sont à 50m de nous car nous n’avions pas encore le droit d’aller au bord de l’eau. Puis vers 7h45 les rangers ont commencé leurs explications, qui durent environ 20 minutes, au pied de l’eau. Puis des volontaires, avec l’aide de visiteurs choisis au hasard, donnent des poissons aux dauphins présents (chaque dauphin a le droit à son seau, et certains ne sont pas nourris, s’ils sont trop jeunes par exemple). Après les 30 minutes, les visiteurs sont invités à reculer sur la plage pour ne pas inciter les dauphins à rester et les pousser à regagner le large.

15 minutes plus tard, si les dauphins sont toujours là, alors une nouvelle saison commence. Et ce, jusque 11h du matin.

A la fin du premier nourrissage, de très nombreuses personnes sont parties tandis que nous sommes restés, abasourdis de voir ces créatures si belles. Lors de la deuxième session, c’est carrément 5 dauphins qui se sont joints au 2 déjà présents ! Ils sont arrivés en groupe tels des cavaliers. Magnifique, incroyable, grandiose ! 😀

Le groupe de visiteurs étant restreints désormais, Elise a eu la chance d’être choisie pour nourrir un dauphin (enfin, lui donner un poisson). Que d’émotions ! Puis une 3eme session a repris 1 heure plus tard, et là c’était 11 dauphins qui étaient présents… Et en plus on a vu une tortue verte près de la jetée ! Quelle journée !

François Perron National Park

Nous aurions adoré visiter ce parc qui semble magnifique, mais pour cela, il faut avoir un 4×4, comme pour beaucoup de parcs ici, ce que nous n’avons pas…

4 réactions au sujet de « Australie côte-Ouest : Shark Bay »

  1. Bonjour est- ce que vous avez touché les dauphins et les tortues vertes ? Est-ce que vous avez entendu les bruits des dauphins ?
    Nathan

    1. Bonjour Nathan,

      Nous n’avons pas pu toucher ni entendre les dauphins, bien que cela nous aurait plu !
      Avant les dauphins étaient nourris par les pécheurs. Comme c’était plus facile pour les dauphins de venir manger sur la plage plutôt que d’aller chasser, ils devenaient “faignants” et ne partaient plus chasser au large. A cause de cela, ils n’enseignaient plus à leurs petits comment chasser (les petits apprennent en observant le comportement de leurs parents). C’est pour cela qu’il est désormais interdit de les toucher ou de nager avec eux, c’est pour les préserver ! Les « soigneurs » sont très stricts sur ce point : ils comptent le nombre de poisson donnés à chaque dauphins, et ils ne nourrissent pas les dauphins si une mère et son petit sont présents.

      Concernant les tortues : nous avons pu toucher la carapace d’une tortue lors d’une plongée en masque/tuba à « Lakeside » au Ningaloo reef (http://onauraitdu.com/2018/01/04/australie-cote-ouest-le-ningaloo-reef/). Il faut faire attention à ne pas l’effrayer, et à ne pas trop la déranger bien sur !

    1. Bonjour Noé,
      Nous n’avons pas vu de bébés requins. Nous avions déjà bien du mal à distinguer les grands requins, qui ressemblaient à des tâches noires dans l’eau depuis notre observatoire en haut de la dune.

      Nous ne savons pas si les bébés requins mordent, nous n’irons pas tester ! Parmi tous les requins qu’on peut trouver à cet endroit, on trouve notamment des requins-tigres et des requins-bouledogue, qui font partie des plus dangereux pour l’homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.