A la découverte des spécialités russes

A la découverte des spécialités russes

Quand vous êtes dans un pays inconnu, tôt ou tard vous devrez goûter le repas local ! Voici ce que nous avons testé en Russie.

A Saint-Petersbourg et Moscou…

Les blintchiki

Nous avons testé blintchiki à plusieurs reprises : ce sont des crêpes sucrées ou salées, et c’est très bon avec une bonne bière russe.

Les Syrniki

Ce sont des galettes de fromage blanc russes assez denses. La consistance est assez similaire à celle des gâteaux de fromage blanc. A manger tiède au petit-déjeuner ou au gouter, accompagnées de confiture ou de crème fraiche, un régal !

Le Pirog

Grande spécialité traditionnelle des pays de l’Est et en particulier de la Russie. Il s’agit de grandes tourtes de forme circulaire ou rectangulaire avec des bords effrités et qui peuvent être sucrées ou salées, ouvertes ou fermées. C’est un plat très russe et très copieux.

Les pelménis

Ce sont des bouchées vapeurs fourrées à la viande, souvent servies avec de la crème aigre. Pour être honnêtes, nous n’avons pas hyper aimé, mais on a testé ! :)

… et en Sibérie !

La nourriture traditionnelle des Bouriates est généralement simple et très nourrissante (donc très grasse :) ) : les plats sont majoritairement à base de viande et de lait.

Les pelménis

Nous les avions testé à Saint-Petersbourg, et ils font aussi partis du patrimoine gastronomique de la Sibérie.

Sorte de raviolis ronds, ils sont farcis avec de la viande hachée, de la mie de pain, des oignons, du poivre noir, du lait. C’est apparemment le plat préféré des Sibériens pendant l’hiver. On les fait cuire dans de l’eau bouillante ou bien comme les kuushuurs mongols dans de l’huile à la poêle.

Le Jour de l’An, il a une recette spéciale des pelménis qui sont cuits dans un bouillon avec du foie de boeuf…

Les posy

Les posy bouriates sont très répandus en Sibérie. Nous en mangerons également en Mongolie d’après les gens que nous rencontrons et qui en viennent.

C’est une sorte de boule de pâte à pain spéciale avec une cheminée afin que la vapeur puisse s’échapper, fourrée avec de la viande de porc, de mouton ou de bœuf haché.
Elles sont plus grosses que les pélménis russes et cuites à la vapeur. Cela leur permet de garder tout le jus de viande à l’intérieur et pas le laisser couler dans l’eau comme le font les pélménis.

Attention, pour les manger, il faut d’abord faire un trou avec les dents pour boire le jus, puis vous pouvez les mordre. Le posy ne se mange qu’avec les doigts ! (conseil d’une russe dan un restaurant qui à ouvert grand les yeux quand elle a vu que j’ai coupé en deux mon posy avec une fourchette…).

Les varennikis

Ce sont des dumplings en forme de demi-lunes, au milieu desquels on insère toutes sortes de farces sucré ou salés. Il faut les cuire dans de l’eau bouillante et servir chaud accompagnés de crème fraîche.
Nous avons gouté des varennikis fourrés avec de la pomme de terre et des champignons.

Le poisson

C’est surtout de l’omoul (la truite du lac) qui est le roi dans la région de Baïkal. On le prépare de différentes façons : grillé, fumé, seché, en papillote, salé cru, à la brochette, en soupe (testé et approuvé ! ). Il y a beaucoup d’arêtés mais la chair est très tendre.

Le « hareng en manteau » !

Il s’agit de hareng salé accompagné de quelques pomme de terre, carotte, betterave, oignons, à manger avec de la mayonnaise ou de la crème fraiche, un régal !

Les soupes

Le repas type chez les russes se compose d’une soupe, une salade et un plat principal.
Les soupes aux poissons, les chtchi, les potages aux concombres salées, les bortschs font une véritable fierté de toute la gastronomie russe.

Le Bortsch est une soupe avec du boeuf, des pommes de terre, des tomates, des carottes, des oignons, du percil.

Le thé

La cérémonie du thé en Sibérie est aussi importante comme repas.
Dans les villages sibériens qui se trouvent aux bords des routes, les habitants avait pour tradition d’offrir aux voyageurs une bonne tasse du thé après un long trajet.
C’est ce que nous avons eu dans notre auberge au Lac Baikal, et nous avons beaucoup apprécié.

Le kvass

C’est une boisson rafraîchissante, pas alcoolisée et très populaire (tout le monde en boit et partout ! ).
Apparemment en hiver on ne peut la trouver nulle part, mais en été, dans chaque ville les vendeurs avec de grosses barriques proposent de déguster du kvass bien frais.
La recette originelle est semble t-il vraiment très compliquée. On sait juste qu’il est fait à base du pain de seigle grillé, de sucre et de levure de boulangerie. Cette boisson goute un peu le cidre nous semble t-il, mais en plus épais.

La vodka

En Russie on boit la vodka à partir de deux personnes, au moins, et jamais seul. Et avant de boire, il faut porter un toast bien entendu.

Le premier toast est le plus souvent lié à la rencontre, un événement particulier, mariage, anniversaire, retrouvailles… Dans la tradition “hussarde”, le troisième toast est dedié aux femmes, les hommes se lèvent, claquent les talons, le verre est posé sur le coude et ils boivent ainsi à la santé des dames…

La bière

En Russie, la bière pourrait détrôner la vodka de son titre de boisson nationale. En moins de dix ans, le marché de la bière en Russie est devenu le troisième mondial et la consommation annuelle par habitant est passée de 20 à plus de 80 litres !

4 réactions au sujet de « A la découverte des spécialités russes »

  1. Salut Les Amis,
    un plaisir de vous lire et d’avoir de vos nouvelles, continuez c’est vraiment très chouette.
    je suis particulièrement intéressé par ce que vous aurez à dire sur le transsibérien, qui fait partie de mes « peut-être » ;-))) gros bisous et bonne continuation

  2. Bon voyage! on vous suit… les infos vont être intéressante pour nous! régalez vous de tout et profitez de notre merveilleuse planète!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :