La baie d’Halong autrement : l’île de Cat Ba

La baie d’Halong autrement : l’île de Cat Ba

S’il y a bien un site à voir au nord-est du Vietnam, c’est la baie d’Halong ! C’est l’image classique du Vietnam : cette baie couleur émeraude sur laquelle des jonques évoluent, poussées par le vent, entre des pics karstiques.

Pour la petite histoire : « Along » signifie « là où le dragon descend dans la mer ». Selon la légende vietnamienne, un dragon géant serait descendu du ciel à cet endroit pour plonger dans la mer. Les battements de sa queue aurait tailladé la montagne, créant ainsi les pics rocheux. Et au moment de plonger dans l’eau, son corps immergé provoqua une montée des eaux, inondant toute la région et ne laissant dépasser que les 2000 ilots qu’on peut voir aujourd’hui.

Compte tenu des prix prohibitifs pratiqués à Hanoï pour faire une croisière (et l’incertitude de ce qu’on achète en réalité), on a décidé de trouver une façon alternative de visiter la baie d’Halong : L’île de Cat Ba. Cette île est considérée comme la plus grande de la baie d’Halong (elle est située au sud de la baie et fait 260km²). Elle est proche d’une autre baie, celle de Lan An, et permet de partir en bateau visiter les deux baies (pour moins cher que depuis Halong).

Rejoindre Cat Ba en bus

Il existe plusieurs moyens de rejoindre Cat Ba en bus. Le trajet dure entre 4 et 5 heures, et implique de prendre : un mini-bus, un gros bus, un bateau, puis encore un bus.

En se renseignant sur internet, on avait lu que la compagnie de bus Hoang Long était la moins chère et la plus pratique. Il se trouvait en plus que leurs bureaux étaient juste à coté de notre hôtel ! Toutefois, ce n’est pas la compagnie que l’on recommanderait : un peu plus chère que ce que l’on peut trouver (220 000 dongs au lieu de 200 000), c’est surtout que leurs bus sont vraiment défoncés (sièges bloqués en position « couchée », etc). Il est sans doute possible de trouver un transport plus confortable en faisant le tour des agences de voyage du vieux Hanoï (genre la fameuse « Sinh Café », depuis renommée « TheSinhTourist » pour se différencier de ses très nombreux clones !).

Prendre le bus à travers Haïphong permet de voir des paysages que nous qualifierions d’étonnants : il s’agit du troisième port du Vietnam, et toute la zone est une gigantesque étendue industrielle qui continue de s’étendre avec la construction d’un port « deep sea »… La zone est tellement en travaux que les cartes de « Maps.me » n’indiquent pas les ponts qui relient les îles désormais… La traversée en speedboat se fait depuis un tout petit port, avec l’impression de slalomer entre gros tankers, plateformes ancrées et vieux bateaux de pêche. C’est aussi ça le développement économique d’un pays.

Saison des pluies et typhons

C’est donc tout contents que nous avons quitté Hanoï pour nous rendre sur cette île. Manque de bol le soleil avait pris congé et nous a laissé en plan pendant les jours suivants… C’est en effet sous la pluie que nous sommes arrivés vers midi.

Il faut indiquer que durant notre séjour, le Vietnam a été durement touché par des typhons et des inondations. Le typhon « Doksuri », considéré comme le plus puissant depuis dix ans, a touché le Vietnam le 15 septembre dernier. 3 semaines plus tard ce sont des pluies torrentielles qui se sont abattues sur le pays et ont provoqués des inondations terribles et glissements de terrain, faisant plusieurs morts et disparus…

Alors qu’on cherchait à réserver une croisière à la journée (pour le lendemain), on a croisé deux touristes qui revenaient d’une croisière de 2 jours / 1 nuit, interrompue par un « mini » typhon qui a traversé la baie durant la nuit… Ne pouvant continuer le tour, elles ont été « rapatriées » à Cat Ba à bord d’un petit bateau, qui a failli ne pas réussir la traversée. Elles ont fini trempées. Ambiance !

Du coup en regardant la météo annoncée on hésitait un peu… Comme on n’avait pas beaucoup de temps, on décide tout de même de réserver en espérant que la météo s’améliore. Sauf qu’au cours de la journée et de la soirée, la pluie s’intensifie. Le lendemain, face à des conditions climatiques peu avenantes, on décide de reporter. Nous avons bien fait car la journée à était juste incroyablement pluvieuse : pluies torrentielles, orages, bourrasques de vent, nous n’avons jamais vu cela (il se trouve que le tour fut finalement annulé).

Les baies : Lan Ha et Halong

Le lendemain donc, (3eme jour sur place), quand nous nous réveillons, il pleut encore mais vers 8h le ciel se lève et le soleil revient enfin ! Danse de la victoire pour Elise, nous pouvons enfin partir en vadrouille ! Au programme : visite de la baie de Lan Ha, de la baie d’Halong, baignade dans les eaux de la baie et kayak dans les grottes de la baie !

On vous raconte tout cela en images :

Ce fut une journée magnifique, avec le soleil, une bonne ambiance, des paysages incroyables ! !

Concrètement la différence entre les deux baies est minime : les pics rocheux dans la baie d’Halong sont plus hauts que ceux de la baie de Lan Ha. Notre guide nous expliquait que seuls les bateaux de Cat Ba avaient le « droit » d’aller dans la baie de Lan Ha, mais aussi dans la baie de Halong, alors que l’inverse n’est pas vrai ( ?). Il mettait étrangement son tour en avant… Arrivés à la « frontière » entre les deux baies, et alors qu’on aperçoit au loin les immeubles qui bordent la baie de Halong, il nous dit fièrement « regardez tous les bateaux de touristes au loin ! ». Ils sont fiers les guides de Cat Ba ;)

A noter que la baie héberge de nombreuses maisons flottantes, avec des gens vivant littéralement sur ces parcelles de quelques m2 à élever du poisson. Notre tour en bateau incluait une visite de l’une de ces « fermes », montrant l’élevage d’un type spécifique de requins (ne pas mettre sa main dans l’eau !).

A noter tout de même, deux points gris :

  • Il y a des déchets partout… Mais vraiment partout… Nous avons été surpris, choqués, énervés et désarmés de voir cela. Notre guide nous a dit que c’était à cause des grosses pluies des jours précédant mais on soupçonne que ce soit tout le temps et ça nous rend malades… La proximité avec le port de Haïphong doit surement jouer… On a quand même croisé une sorte de « bateau poubelle » rempli de déchets, mais face à la quantité présente dans l’eau…
  • La présence de méduses partout, et pas des petites… Du coup l’envie de de plonger est un peu moins forte quand on les voit (elles sont toutefois en général un signe de bonne qualité de l’eau, ce qui n’est pas toujours garanti dans la baie)

La journée s’est finie sur un magnifique coucher de soleil sur les pics rocheux de la baie !

Visite de l’île

Le dernier jour, avant de prendre notre bus de nuit pour Ha Giang dans le nord, nous en avons profité pour visiter un peu l’île sous le soleil.

On a trouvé un point de vue indiqué sur la carte de Maps.me, qui est en fait au pied d’une antenne de téléphonie (le chemin pour y accéder est sur la gauche devant l’entrée – payante – vers Canon fort).

Il y a également 3 plages magnifiques situées à 1km à peine du village. Peu de gens, l’eau très bonne (et c’est Elise qui le dit !), le soleil, et une petite brise de vent, quoi demander d’autre ? Il y a aussi un petit sentier qui longe la côte et qui relie les plages entre elles. Depuis le chemin, on a une vue magnifique sur la baie.

Il est également possible de faire un trek dans le parc national (plus d’1/3 de la superficie de l’île), tout comme une visite de l’île en scooter mais la pluie ne nous en a pas laissé le temps :)

Bref, malgré les conditions météorologiques quelques peu déconcertantes, nous avons adoré Cat Ba !

3 réactions au sujet de « La baie d’Halong autrement : l’île de Cat Ba »

  1. Bonjour à tous les deux!
    D’abord bravo pour votre superbe blog, et pour tous les détails 🙂
    On commence un périple en Asie et arrivons bientôt à Cat Ba : vous rappelez vous de la compagnie que vous aviez choisie pour la croisière à la journée?
    Idem, pour le bus de nuit vers le Nord, c’était bien Hai Phong > Ha Giang (et réservé depuis une agence ou vous même)?
    Merci beaucoup et bon voyage de l’autre côté du Pacifique 🙂
    Paul & Michèle

    1. Bonjour,
      De mémoire, nous étions passé par l’agence « Cat Ba Vision » pour notre sortie sur la baie. Pour ce qui est du bus vers le Nord, nous l’avions réservé depuis l’une des nombreuses agences présentes le long du port… Nous ne nous souvenons plus laquelle, mais de toute façon nous ne la recommanderions pas ! En fait arrivé à Hai Phong nous avons eu la surprise d’avoir non pas un bus à 3 rangées de sièges (ce que nous avions demandé), mais à « 4 » (bien moins confortable). Enfin, 4, c’est sans compter le couloir du milieu qui se remplit de locaux.

      Enfin, arrivé à Ha Giang, nous avons été débarqués en ville à 5h du mat (curieusement devant la seule auberge ouverte à cette heure là), et n’avons pas pu rester dans le bus comme cela nous avait été indiqué à la base. Bref ne vous attendez pas à une nuit reposante… 🙂

      Bon voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :