Hpa-An : derniers jours en Birmanie

Hpa-An : derniers jours en Birmanie

Hpa-An, qui se prononce « Pa-an » se trouve dans le sud-est de la Birmanie dans l’Etat de Karen. Il y a encore peu cette partie de la Birmanie était encore fermée aux touristes. Suite à des « cessez le feu » (2012, 2015), cette partie du pays s’ouvre progressivement, et les touristes peuvent peuvent y venir sans aucun souci pour leur sécurité. Le dernier recensement date de… 1983 et Hpa-An comptait environ 40 000 habitants. Avec le boom du tourisme et le développement de la population en Birmanie, la barre des 50 000 habitants doit être bien dépassé.

Notre dernière étape en Birmanie

C’est la dernière étape de notre voyage en Birmanie. Depuis Mandalay, nous avons pris un bus non VIP cette fois-ci mais assez confortable (4 sièges côte-à-côte au lieu de 3 pour un VIP). 13h de route ! Quand nous arrivons à Hpa An, il est 8h, il pleuviote. Nous n’avions pas pu réserver de chambre à l’avance car tout était complet à cause de festival de la Full Moon. Initialement on avait prévu de pousser le trajet vers Moulmein, avec 3 heures de route en plus…

C’est donc pas trop réveillés et un peu les mains dans les poches qu’on s’est mis à regarder ce qu’on pourrait faire ici… Après seulement 3 minutes de marche, on tombe sur une Guest House (Soe Brother) qu’on avait repéré dans en lisant des articles. Ce repaire de backpackers n’est pas hyper propre, mais ça fera l’affaire pour la nuit à venir. Comme cette auberge organise des tours à la journée, on en profite pour se joindre à un tour qui part 15 minutes plus tard.

Tour operator, on adore (ou pas)

Il est 8h30, et nous voilà de nouveau dans un « bus » : à 8 à l’arrière d’un « tuk tuk ». Nous avons choisi ce tour organisé pour 3 raisons : tout d’abord, nous n’avons que 2 jours ici et nous voulons voir le plus de choses possibles ; ensuite, le scooter sous la pluie et dans la boue c’est bof-bof, limite dangereux (pour accéder aux grottes) ; enfin, il n’est pas forcément facile de localiser par soi-même toutes les grottes comme beaucoup de panneaux ne sont qu’en birman.

En cette première journée la pluie était effectivement au rendez-vous, avec des routes détrempées et pleines de boue. La route pour accéder à l’un des sites de la visite (Sadan Cave) était en fait une piste défoncée, et ce fut un calvaire. 30 minutes à valdinguer à l’arrière du tuk-tuk, qu’on sentait parfois patiner de l’arrière. Et puis la même au retour. Les rares touristes vus sur des scooters semblaient bien galérer…

Et puis surtout on a croisé des milliers de birmans dans les différents temples et sur la route. On était en plein « Full Moon festival », avec des jours fériés en Birmanie, il y avait beaucoooooooup de monde ! Mais peu de touristes étrangers il faut le souligner ! Du coup, on a eu du mal à tenir notre programme de la journée, et on a du passer à coté de deux sites.

L’autre coté un peu négatif des « tours », c’est qu’on ne peut pas profiter des paysages comme on veut. On a donc décidé le lendemain de louer un scooter et de partir à travers la campagne de Hpa-An. Les paysages sont magnifiques et cette fois le soleil était de notre coté ;)

Sites principaux

Les grottes

Les paysages ici sont incroyables, avec d’énormes blocs de roches recouverts de végétaux qui sortent abruptement de terre… Dans ces blocs, on trouve de nombreuses grottes (en anglais cave), qui constituent de fait les principaux points d’intérêt autour de la ville. La plupart de ces grottes (toutes ?) ont « évidemment » été investies et servent de lieux de culte. On y trouve encore sur leurs parois des petites statues de Bouddha sculptées (Yathaypyan Cave, Kawtyoon Cave, Kawgun Cave, Sadan Cave). La grotte de Sadan est vraiment impressionnante de part sa taille !

Les jardins remplis de statues de Buddha

Il est possible également de se retrouver entourés de bouddhas dans les jardins de Lumbini, ou dans la « Buddha Valley » qu’on a trouvé un peu par hasard. C’est fascinant et relaxant de voir ces milliers de bouddhas tous identiques et alignés.

Le temple Kyauk Kalap

Autre point photogénique : le temple Kyauk Kalap, construit sur un rocher dont la base est plus fine que le sommet. Le temple semble avoir été délicatement posé au dessus !

La « bat cave »

On voulait finir ces 48h par la « Bat Cave », qui promettait une belle expérience mais ce fut un flop ! Le but était de voir la sortie de dizaine de milliers de chauve-souris d’une grotte à la tombée de la nuit. Pendant 30 minutes, les chauves-souris, qui sont restées dans leur grotte toute la journée, sorte en masse pour aller manger. C’est apparemment un spectacle rare… Malheureusement nous avons suivi de mauvais conseils, et nous n’étions pas au bon endroit ! Des locaux étaient postés en haut du rocher (à coté d’une stupa), indiquant qu’on verrait sortir le nuage de chauve-souris depuis un trou, visible depuis notre point de vue. Mais c’est en bas que cela se passait, et le temps redescendre, le plus beau du spectacle était fini :( Dommage, mais on aura vu quand même des flots de chauve souris sortir en silence de cette grotte, une vision assez incroyable (Julien pensait qu’elles feraient du bruit comme dans « Batman » mais pas du tout :)

Les paysages magnifiques

S’il n’y a pas beaucoup à écrire sur la ville de Hpa-An qui ressemble à une ville (d’Asie du Sud-Est) quelconque sans grand intérêt, la campagne de Hpa-An par contre est magnifique avec des paysages à couper le souffle. Il parait qu’ils ressemblent à ceux du Laos ou du Vietnam… On vous redira ça dans quelques semaines !

Ces 48h furent clôturées par un nouveau bus de nuit, cette fois-ci un top VIP super moderne ! Direction Rangoon et l’aéroport pour le Vietnam !

2 réactions au sujet de « Hpa-An : derniers jours en Birmanie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :