Australie côte-Est : le Parc National de Girraween et les Queen Mary Falls

Australie côte-Est : le Parc National de Girraween et les Queen Mary Falls

Le Parc National de Girraween

Nous avons décidé d’outrepasser la « Gold Coast » et sa ville « mythique » de Surfer Paradise (trop de bitume à notre goût) et plutôt de revenir dans les terres pour aller au Parc National de Girraween, en redescendant vers Sydney.  Celui-ci est situé sur la « Granite Belt » dans le Queensland, à 260 km au Sud-Ouest de Brisbane. Sa limite Sud est la frontière entre le Queensland et le New South Wales. Il est jumelé avec le parc national de Bald Rock qui s’étend de l’autre côté de la frontière (qui abrite Bald Rock, le deuxième plus grand monolithe (après Uluru) sur le continent).

C’est un peu en hauteur mais nous ne nous attendions pas à y être accueillis en fin de journée avec un vent tellement froid que nous avons ressortis nos doudounes ! La nuit aura été bien froide elle aussi. Sommes-nous toujours en Australie ? :)

La frontière entre le Queensland et le New South Wales

Après un petit-déjeuner à sautiller sur nos deux pieds, nous avons fait un petit décroché par la gare de Warrangalla qui se trouve à la frontière entre le Queensland et le New South Wales (littéralement à 100 m de notre lieu de camping). A l’époque il y avait une réelle frontière ici (il fallait payer une petite taxe pour passer) et les rails du chemin de fer n’avaient pas le même écartement ! Il fallait donc transvaser les marchandises d’un train à un autre. Aujourd’hui cette frontière est symbolique mais il y a toujours cette histoire de décalage horaire entre les deux régions. Le Queensland a une heure de moins que le New South Wales ! On se demande comment font les transfrontaliers s’ils habitent et travaillent dans deux régions différentes…

Petite balade de remise en forme…

Direction le parc de Girraween à quelques kilomètres de là. Motivés et heureux de refaire une « petite » marche à pied (et oui, quand on voyage en voiture tout le temps et sur de longues distances, marcher est salvateur :) ), nous entreprenons de monter la « Pyramide ». C’est un bloc de granit qui finit bien raide (à ne pas faire en cas de pluie car très glissant !) et qui donne une belle vue sur les alentours. Au sommet de cette pyramide, on peut en admirer une deuxième juste derrière, ainsi qu’un énorme rocher en équilibre qui semble menacer de tomber tôt ou tard.

A la découverte des vins de la région

La région est également connue pour ses vins. Nous sommes donc passés chez un petit producteur l’après-midi. N’ayant pas vraiment fait de recherches, nous avons suivi le conseil d’un ranger et sommes allés dans la « winery » la plus proche du parc, la Pyramid Roads Winery. Alors que nous avions prévu de passer rapidement histoire de gouter quelques vins, nous avons été accueilli pendant au moins 2h par Warren, le vigneron ! Super sympa, il a partagé avec nous son expérience et nous a expliqué plein de choses sur son vin.

Une super expérience. Le courant est tellement bien passé qu’il nous a chargé de livrer deux caisses de vin à une de ses clientes qui habitait sur notre route. Une confiance que peu de français accorderaient à des inconnus !

Par ailleurs, les producteurs de la « Granite Belt » mettent en avant des variétés alternatives appelées « Strangebird », qui sont des cépages beaucoup moins connus que les « poids lourds » habituels (Chardonnay, Shiraz, etc). Ces variétés connues en Europe émergent désormais en Europe. Elles ne doivent pas représenter plus de 1 % de la production de vin en Australie pour être considérées comme « alternatives ».

Les Queen Mary Falls

Nous avons finalement pris la route vers les Queen Mary Falls. Après nous être posé au camping juste à coté (pas beaucoup de choix de camping gratuit ici), nous sommes allés faire une petit balade nocturne pour essayer de voir des « fireflies » (lucioles) et des « glow worms » (vers luisants) à coté de la cascade. Nous avons vu quelques lucioles, et avons cherché dans le noir pendant longtemps les vers luisants, qui produisent une faible lueur difficile à distinguer. Une balade très chouette, ambiance mystique de nuit avec les étoiles, le bruit de l’eau…

Le lendemain, nous sommes retournés « de jour » cette fois-ci admirer cette cascade, qui fait tout de même 40 mètres de haut ! Le site est bien aménagé puisqu’on peut à la fois voir la cascade de haut et se promener au pied de celle-ci.

Le camping qui se trouvait vraiment proche de la cascade avait aussi une autre particularité : énormément d’oiseaux ! Dont des perruches présentes en nombre à l’entrée du camping, vu que pas mal de gens achètent des graines pour les nourrir… Cela a permis à Julien de réaliser quelques beaux clichés !

Sur la route…

Enfin, le plaisir du « road-trip » c’est aussi tous les paysages que l’on croise en roulant. C’est parfois difficile de leur rendre justice avec nos photos prises à travers le pare-brise ou avec la fenêtre baissée, mais nous on en a pris plein les yeux ! Une petite sélection :

Une réaction au sujet de « Australie côte-Est : le Parc National de Girraween et les Queen Mary Falls »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.